H comme Hidzerabati

Aujourd’hui je vais vous parler d’une ville qui n’existe pas. En fait si, elle existe (sûrement) mais je n’arrive pas à trouver quel est son vrai nom. C’est une ville de Thessalonique, en Grèce, et c’est à peu près tout ce que je sais.

Un de mes arrière-grand-oncle est mort là-bas à 26 ans. Il faisait partie du 260ème régiment d’infanterie. D’après certaines sources, ils arrivent là-bas vers le 20 décembre 1915. Les soldats doivent fortifier un terrain situé sur la rive gauche de la rivière Galiko (Gallikos) pour organiser le camp retranché de Salonique.

On connait peu les combats qui ont eu lieu en dehors de l’Europe. On n’en entend guère parler dans les salles de cours. L’expédition de Salonique (1915-1918) a pourtant bien existé et avait pour but premier d’aider les Serbes notamment pour évacuer leurs troupes des Dardanelles mais également toutes les troupes de l’Adriatique. Dans un second temps, l’objectif était de faire diminuer la pression sur le front ouest.

Camille Jean n’est pas mort au combat à Hidzerabati ; il est tombé dans la rivière, une chute accidentelle d’après les papiers. Il est « mort pour la France » en service commandé.

Quelques chiffres :
Département    –
Habitants            –
Utilisations         1
Subdivisions      1
Visites                  0

Γαλικός Ποταμός
rivière Gallikos, Grèce – crédit photo : EntaXoyas

Laisser un commentaire